Confidentialité

Un soin particulier est apporté au projet ORISCAV-LUX pour veiller au respect de la confidentialité absolue des données individuelles, mais aussi aux aspects éthiques vis-à-vis des participants et à la déontologie dans les rapports avec les médecins.

L'accord des participants à l'étude ORISCAV-LUX est demandé après information individuelle sur les objectifs, méthodologie, durée et bénéfices collectifs attendus du projet. Un consentement libre et éclairé, traduit en 4 langues (Français, Allemand, Portugais et Anglais) est signé par le participant avant toute collecte des données. Les informations que les participants nous transmettent resteront confidentielles et seront anonymisées tout en respectant la loi relative à la protection des personnes à l'égard du traitement des données à caractère personnel du 2 août 2002. Le participant garde un droit d'accès et de modification à tout moment sur les données enregistrées, conformément à la loi. Il peut poser toutes les questions qu'il souhaite concernant l'étude, que ce soit avant ou en cours d'étude, en nous contactant par téléphone (26 970 1) ou courriel (oriscav@lih.lu).

Les résultats des examens cliniques (entre autres, pression artérielle, poids, taille, tour de taille et de hanche) réalisés sont communiqués au participant, s'il le souhaite. Les résultats du bilan biologique sont remis au participant et/ou à son médecin traitant, selon sa demande. Si le participant a marqué son accord, une copie des résultats d'examens du laboratoire sera transmise à son médecin traitant. Le médecin traitant est seul juge quant à d'éventuels examens complémentaires ou traitements. Un formulaire de consentement pour le renvoi des résultats au médecin traitant est également proposé au participant.

Les données de l'étude ORISCAV-LUX sont gérées et accessibles uniquement au personnel responsable du recrutement. Les documents papier et données informatiques sont conservés dans des endroits sécurisés. Les résultats de l'enquête ne sont utilisés qu'à des fins scientifiques et de santé publique.

Le projet initial (ORISCAV-LUX 2007-2008) a obtenu l'avis favorable du Comité National de Recherche et d'Ethique (CNER), le 20 septembre 2006 et de la Commission Nationale de Protection des Données (CNPD), le 20 août 2007.

L’étude ORISCAV-LUX 2 a été notifiée à la CNPD, avant son démarrage, après avoir reçu un avis favorable du CNER, le 26 Octobre 2015.