Système de surveillance

Comme dans les autres pays développés, au Grand-Duché de Luxembourg, les maladies cardiovasculaires constituent une des priorités de santé publique, réclamant le développement d'un programme national de prévention basé sur les besoins de la population. 

L'importance d’un système de surveillance régulier pour le Luxembourg 

L'Organisation Mondiale de la Santé « OMS » recommande une observation nationale permanente de l'état de santé cardiovasculaire, basée sur des informations statistiques scientifiquement validées, pour identifier les besoins de la population et déterminer la politique de santé publique en matière de prévention des maladies cardiovasculaires. 

Conscients de l'impact de cette problématique sur la santé publique, le Ministère de la Santé a confié au Luxembourg Institute of Health (L.I.H.), anciennement le CRP-Santé, la réalisation de l'étude ORISCAV-LUX « Observation des Risques et de la Santé cardiovasculaire au Luxembourg», en 2007-2008. Elle se propose de mettre en place un système de surveillance régulier permettant, par le biais d'une enquête transversale périodique, d'établir une image objective de l'état de santé cardiovasculaire et de la fréquence des facteurs de risque associés chez la population résidente du Luxembourg. Les résultats de l'étude ORISCAV-LUX permettront de déterminer la politique de prévention la plus adaptée aux besoins réels.